( Exclu VL ) : Interview de Thomas Passarotto

LA WEB RADIO VILLELUMIERE EST ALLÉE À LA RENCONTRE DE Thomas Passarotto (Préparateur physique A.J. Auxerre Football) IL REVIENT SUR SA CARRIERE ET SA VIE ACTUELLE:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PEUX-TU TE PRÉSENTER ET DÉCRIRE TON PARCOURS POUR ARRIVER AU POSTE DE Préparateur physique A.J. Auxerre Football?

 

 

"Je m'appelle Thomas PASSAROTTO j'ai 24 ans.
Je suis originaire de Rhône-Alpes, plus précisément dans une petite campagne nommée Sillans près de Grenoble.

Je suis aujourd'hui préparateur physique et éducateur à l'A.J. Auxerre depuis près de 1 an et demi. En effet, j'ai effectué un stage de 6 mois dans le cadre de mon master STAPS " Mouvement, Performance, Santé et ingénierie - dispositifs de réhabilitation " et depuis j'ai été embauché par le club en août 2016."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI AVOIR CHOISI CE POSTE ?

 

 

"J'ai choisi ce métier car depuis petit je suis passionné par le sport et surtout la performance des athlètes de haut niveau.
À vrai dire j'ai mis du temps à vouloir me spécialiser dans un métier lié au sport où je cherchais un peu ce qui me plaisait réellement dans ce domaine. Et il y a deux ans maintenant, j'ai compris que ce métier de préparateur physique est un métier qui est en voie de développement dans plusieurs sports et qu'il correspondrait à ce que j'aimerais faire dans les interventions auprès d'athlètes (de haut niveau principalement)"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUEL EST LE TRAVAIL LA PLACE ET LES FONCTIONS DE CE POSTE ? 

 

 

"Je suis donc préparateur physique de l'école de foot et de la préformation du centre de formation.
Il a une place importante je pense du fait que le club se veut d'avoir des joueurs locaux performants aujourd'hui du fait que l'équipe professionnelle est en Ligue 2. Les moyens ne sont plus les mêmes pour recruter des jeunes au centre du coup nous travaillons avec des " seconds choix " parfois...
Ainsi, l'A.J. Auxerre m'a laissé la responsabilité entière de m'occuper du travail athlétique des joueurs intégrant les catégories U10 jusqu'à U15."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUELLES SONT LES QUALITÉS NÉCESSAIRES POUR EXCERCER  CE POSTE ?

 

 

 

"La qualité première pour faire ce métier c'est déjà d'avoir une certaine adaptation et pédagogie avec les joueurs afin qu'ils puissent répondre de façon optimale au travail demandé. Il n'est jamais évident d'effectuer un travail athlétique d'intensité élevé, donc il est important d'être assez proche d'eux en ayant une communication adaptée à toute personne aussi bien sûr le terrain qu'en dehors...
Puis, bien entendu avoir des connaissances anatomiques et physiologiques est très importante, de savoir comment développer les qualités physiques de l'individu suivant son âge, son poste ainsi que les spécificités de l'activité sportive en l'occurrence le football (appuis, proprioception.....). Enfin, il est nécessaire d'adapter et de réguler les charges de travail suivant une programmation annuelle partagée en cycles de travail, dont le but est d'améliorer physiquement le joueur afin qu'il soit performant dans son sport."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMENT VOIS-TU LA FORMATION DANS 10 ANS ?

 

 

"Je l'espère avec plus de moyens humains et matériels notamment...
En effet, ceci dépendra surtout des finances des clubs mais je pense qu'il nécessaire d'apporter aux joueurs étant en centre de formation de suivi. Cela peut être aussi bien fait par des personnes faisant partie d'un large staff tel que des préparateurs physiques, des kinésithérapeutes, des préparateurs mentaux, des nutritionnistes, et des entraîneurs encore (analystes vidéo....). Puis, selon moi il sera nécessaire d'avoir du matériel technologique plus développé et je pense notamment aux préparateurs physiques qui ont besoin de matériel sophistiqué et nouveau tel que les nouveaux cardio-fréquencemètre Polar pour obtenir les distances parcourues par les joueurs lors d'un exercice physique, d'un entraînement ou sur la semaine d'entraînement avec leurs fréquences cardiaques etc. Ceux-ci sont des outils qui doivent d'être utilisé pour suivre le travail concret du terrain des joueurs, tout comme des analyses de vidéos par les entraîneurs sur des séances ou des matchs."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SI TU DEVAIS DONNER UN CONSEIL À DES JEUNES QUI SOUHAITENT S’ORIENTER DANS CETTE VOIE ?

 

 

"Si je devais leur donner un conseil, ça serait de continuer dans leur volonté de réaliser ce métier. Bien que le nombre de places pour réaliser ce métier soit assez limité dans le monde du football professionnel notamment, l'opportunité d'avoir la chance d'y travailler peut seulement se présenter un jour s'ils le souhaitent réellement car ce métier ne voit presque que des contrats à durée déterminée proposés."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui te passionne dans ton métier et ce qui te plaît le moins ?

 

 

 

"Ce qui me passionne dans mon métier c'est le fait d'être au quotidien auprès de joueurs devant être dans l'amélioration de la performance.
En effet, c'est une sorte de challenge pour moi de se dire qu'on a pu participer au fait de professionnaliser des joueurs et d'avoir contribué à leur réussite sportive.
J'aime aussi le fait de travailler dans un domaine demandant des qualités liées aux connaissances physiques de la spécialité sportive auxquelles les joueurs accordent le moins d'importance. C'est pour cela que c'est mon rôle à moi d'amener les joueurs à progresser dans ce facteur de performance en football qui contribuera à l'amélioration des autres. C'est à moi donc de les motiver, de les amener à se dépasser dans le travail athlétique quelle que soit la ou les qualités physiques.
Cependant, il n'y a pas quelque chose véritablement que je n'aime pas dans ce métier, ce qu'il faut c'est s'adapter sans arrêt suivant la progression du public dans un cycle ou encore par rapport à leur état de forme. C'est donc à nous préparateur physique de sentir ces choses-là, d'établir des conclusions rapides sur l'état physique des joueurs, voire même d'en discuter avec eux afin de de réguler la charge de travail de manière plus optimale pour eux...
Même si par exemple un travail de prévention de blessures sur des zones anatomiques précises sollicitées chez les footballeurs est effectué, ceci ne peut réduire le risque chez certains de se blesser aux vues que d'autres critères ne dent être maîtrisés chez eux (hygiène de vie, respect de la blessure, sommeil."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE PENSEZ VOUS DU PARIS SAINT GERMAIN? MASCULIN ET FÉMININ ?

 

 

"Je pense qu'il est évident de dire que le Paris Saint-Germain a pris une tout autre dimension ces dernières années. Leur politique sportive est complètement changée par rapport à ce qu'elle a pu être auparavant avec des achats de joueurs à prix conséquents et de stars qui sont arrivés au club. Ceci a donné une autre image du club en Europe, plus médiatisé aux vues que le Paris Saint-Germain ces dernières années a été plus supérieure aux autres équipes du championnat.
Maintenant, malgré une progression sur leur parcours chaque année en Ligue des champions, on remarque le fait d'être au-dessus dans notre championnat de France et face à la faible opposition qu'ils rencontrent , ils n'ont donc pas l'habitude d'être confrontés à plusieurs équipes équivalentes à leur niveau de jeu qui pourraient les bousculer parfois sur des weekends.
Pour ce qui est du Paris Saint-Germain féminin, je ne le suis pas plus que ça même si je crois qu'elle est la deuxième meilleure équipe du championnat de France féminin actuellement. C'est une bonne chose pour le développement et la médiatisation du football féminin en France. Puis, au vu du grand travail réalisé à L'Olympique Lyonnais et de leur immense supériorité en Europe, ceci peut amener une concurrence et donc un engouement autour du football féminin." 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(François Poiret) 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article