Les moyens sont effectivement énormes, mais le projet est construit intelligemment et sereinement!

LA WEB RADIO VILLELUMIERE EST ALLÉE À LA RENCONTRE DE Benjamin Barthelemy  (Préparateur Physique) IL REVIENT SUR SA CARRIERE ET SA VIE ACTUELLE:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PEUX-TU TE PRÉSENTER ET DÉCRIRE TON PARCOURS POUR ARRIVER AU POSTE DE  Préparateur Physique ? 

 

 

 

 

"Je m’appelle Benjamin Barthélemy, j’ai 27 ans, et je suis préparateur physique dans le football.
Après le bac, je me suis orienté dans un parcours science du sport en STAPS, à Montpellier. En 2012 j’ai obtenu un master 2 en préparation physique, avec des stages de master à l’Olympique Lyonnais et l’AJ Auxerre.
À la suite de cela j’ai intégré le club de l’AS Béziers, avec les équipes U15, U17 et U19 pendants 2 saisons.
Durant ces 2 ans j’ai parallèlement continué mon apprentissage en passant le diplôme international de préparation physique et un diplôme Universitaire en analyse vidéo, afin de « peaufiner » ma formation.
En juin 2014 j’ai intégré le staff de Xavier Collin avec l’équipe CFA de l’AS Béziers (avec la réussite que l’on connaît : champion CFA est monté en national). En décembre 2015 le club a décidé de se séparer de Xavier, et m’a également écarté de l’équipe première.
C’est un moment difficile, mais il faut parfois en passer par là, et essayer de rebondir rapidement. Je suis actuellement depuis juillet 2016 à SAS Football Epinal."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI AVOIR CHOISI CE POSTE ?

 

 

 

"Ce n’est pas un métier que je rêve de faire depuis tout petit, car je l’ai découvert assez tard. Après le bac, il a fallu s’orienter, et étant passionné de sport et de football je me suis renseigné sur ce métier, et j’ai tout de suite était séduit !
Ce métier lie une approche scientifique avec une gestion humaine qui me plaît. Et puis il est multifactoriel. On gère les joueurs, les titulaires, les remplaçants, les blessés, le lien avec le staff médical… Il y a une multitude de choses à faire, et on se sent vraiment au cœur de la performance !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUEL EST LE TRAVAIL LA PLACE ET LES FONCTIONS DE CE POSTE ? 

 

 

"Les objectifs principaux sont le rendement des joueurs durant le match, et la prévention des blessures.
À travers divers programmes d’entraînement, d’exercices, on essaie de faire en sorte que les joueurs soient le mieux possible le jour « J », en fonction de chaque individu, grâce à des tests qui permettent d’individualiser les charges.
Il y a aussi un suivi quotidien de la forme des joueurs qui permet une mise à jour des programmes et de gérer les charges.
Je pense aussi que le préparateur physique doit, dans un club, être un référent scientifique, chargé de tenir informé le staff et les éducateurs des dernières recherches.
Le lien avec le staff médical est aussi important, afin de permettre aux blessés de revenir sur le terrain et de pouvoir passer le plus de temps possible sans rechute.."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUELLES SONT LES QUALITÉS NÉCESSAIRES POUR EXCERCER  CE POSTE ?

 

 

 

"Il faut être passionné par le football pour une approche intégrée systémique de la préparation physique, curieux et ne pas avoir peur de s’investir ! Se tenir au courant des dernières méthodes d’entraînement en tous genres, dialoguer avec ses confrères, est aimé travailler en équipe. Le but est d’être le plus pointu et le plus à jour possible dans son domaine afin d’avoir une longueur d’avance.
Avoir des connaissances technique, tactique et psychologique est capital !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMENT VOIS-TU LA FORMATION DANS 10 ANS ?

 

 

 

"Je vois l’évolution du métier via une spécialisation à travers un staff chargé de la performance. Comme ce qui se fait aujourd’hui dans les plus grands clubs (PSG, Barcelone, etc.…), je vois ce métier via plusieurs préparateurs physiques, travaillant ensemble sous les ordres d'une performance manager, et chacun aurait une spécialité (prévention des blessures, réathlétisation, gestion de la charge, etc.…).
La place des nouveaux techniques va être également de plus en plus importante."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QU’EST-CE QUI TE PASSIONNE DANS TON MÉTIER ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ?

 

 

 

"Le fait d’accompagner les joueurs au jour le jour et vivre les bons moments comme les moins bons, ensemble est quelque chose de particulier. Le fait de faire un métier inhérent à ma passion est aussi extraordinaire ! On n’a jamais l’impression de travailler, et on part tous les matins avec le sourire aux lèvres. Être au cœur de la performance est passionnant.
Bien que cela évolue, le manque de reconnaissance dans les bons moments et le fait d’être en première ligne quand cela ne va pas, est quelque chose d’ingrat dans ce métier. Mais peut-être que ma récente expérience me fait penser cela à tort…
En tout cas, même si les mauvais moments sont compliqués, la joie liée aux bons moments est tellement forte, que l’on oublie rapidement les périodes dures à vivre."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SI TU DEVAIS DONNER UN CONSEIL À DES JEUNES QUI SOUHAITENT S’ORIENTER DANS CETTE VOIE ?

 

 

 

"Ne pas compter ses heures, être passionné, curieux, et ne jamais se reposer sur ses acquis ! Être ouvert, et ne pas avoir peur d’aller à la rencontre des autres.
Le relationnel est la clé !."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE PENSEZ VOUS DU PARIS SAINT GERMAIN? MASCULIN ET FÉMININ ?

 

 

 

 

"Ce sont deux projets extraordinaires et construits de manière fabuleuse.
On sent que rien n’est laissé au hasard, et que tous les domaines liés à la performance sont amélioré d’année en année, et en très peu de temps le club a rattrapé son retard sur les plus grands clubs européens, en matière de fonctionnement, de structure et de management.
Les moyens sont effectivement énormes, mais le projet est construit intelligemment et sereinement.
Ce club doit être une locomotive pour les autres clubs de L1 qui devrait s’inspirer de l’exemple parisien pour se structurer ! Moi, je m’en inspire tous les jours en tout cas.."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PENSEZ-VOUS QUE LE PSG VA REMPORTER LA CHAMPION LEAGUE?

 

 

 

"Évidemment ! Si ce n’est pas cette saison, le PSG est un futur vainqueur dans les années qui arrivent !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(François Poiret)

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article